Pratique

Votre CV

Faites preuve de créativité à tout prix !

Le Cv…Votre image de marque, qui parle de vous aux personnes déterminantes dans le processus du recrutement. Nuancez le donc d’une touche de créativité, afin qu’il fasse l’envie des lecteurs.

4 éléments clés qu’un CV doit absolument contenir :

1 – Les données personnelles : 

L’organisation des informations constituantes votre parcours professionnels, pourra joué en votre faveur lors d’une candidature. Dans le but de mieux gérer voter CV, il est important de placer en premier vos données personnelles, dont le nom, la désignations professionnelles abrégées (B.A., M.Ed., etc), votre adresse postale permanente ou temporaire, n’oubliez pas aussi d’indiquez votre numéro de téléphone & adresse courriel.

2 – Vos objectifs et motivations professionnelles :  

Les objectifs et motivations mentionnés sur votre parcours professionnelles doivent être ciblés et bien précis, évitez surtout les phrases vagues et évasives, du type : ‘’ Je souhaite détenir un poste dont les défis mettent mon expérience professionnelles à contribution  ‘’. Et pensez plutôt à être plus convaincant et mentionner comme exemple : ‘’ Obtenir un poste de gestionnaire en marketing au sein d’une grande entreprise.

3 – le sommaire :  

Si votre parcours regorge de multiples expériences professionnelles, qui s’étalent sur plusieurs années, ou si votre spécialité s’adresse à un domaine particulier, ou vous avez dirigé plusieurs mandats durant votre carrière. Il vous sera donc favorable de procéder à une rédaction de profil, sous forme de liste avec des points centrés, permettant ainsi à toutes personnes déterminantes dans le processus du recrutement, de mieux apprécier vos compétences, sans se perdre dans la recherche d’infos sur votre CV.

Exemple : 

  • • Gestionnaire chevronné ayant à son actif plus de 15 ans d’expérience dans le domaine pharmaceutique ;
  • • Superviseur en génie chimique dont la philosophie est orientée vers une meilleure satisfaction de notre clientèle ;
  • • Excellent communicateur axé sur l’atteinte des objectifs d’affaires.

 

4- La partie information : Cours spécialisés et certifications.

Formation Générale : 

Afin de mieux détailler votre parcours scolaire, il est fortement conseillé d’indiquer la nomination complète de votre certification, titres, cours précis, tels qu’ils sont sur votre diplôme, ainsi que le nom de l’établissement d’enseignement où ils ont été obtenus. Si vos résultats sont avantageux, il vous sera un plus, si vous le mentionner sur votre CV sous la forme suivante : Moyenne générale de 90 %, ou bien : Classée parmi les 5 premiers étudiants sur cette filière.

Indiquez aussi les cours para professionnels, ainsi que l’ensemble des autres formations que vous avez suivies de façon autodidacte ou non. Votre cours de réanimation cardiaque, vous sensibilise aux revendications de la prévention des blessures, tandis que vos séances de ‘’ Toastmaster ‘’ vous permettent de parler avec aisance en public.

Négligez ce genre d’information sur votre CV, si vous jugez qu’ils vous porteront préjudice.

Dans le cas où vos résultats

Formation longue durée : 

Si votre formation a pris plus de temps que prévu, ou si vous l’avez suivie à temps partiel, mentionnez en particulier sur votre CV, la date de l’obtention de votre diplôme, et non la période sur laquelle la formation s’est étalée. Dans le cas où cette dernière remonte à plus de 15 ans, il sera souhaitable d’omettre complément la date d’obtention de votre diplôme.

Formation complète : 

Admettant que vous venez d’entamer un programme de formation, l’idéal sera de le préciser sur votre CV par la mention ‘’ En cours ‘’, dans le cas où l’obtention de votre certification s’échelonne à une date précise, vous pouvez indiquer le nombre de crédits ou modules à votre actif, sous forme de : Obtention prévue le (Date).

A lire  Plan de développement de carrière

Si vous n’avez pas obtenu de certification, ou interrompu votre  programme de formation, avec l’intention de ne jamais y revenir, inscrivez seulement le nombre de modules / crédits obtenus. Et préparez vous une bonne excuse de cette interruption d’études.

Formation complète : 

Formation non aliéné au poste désiré !

Si vous pensez que votre bagage universitaire ou académique est incomplet ou insuffisant pour postuler aux opportunités d’emplois désirées, renforcez donc votre parcours, en indiquant l’ensemble des formations / cours professionnels que vous avez suivis, ainsi que le détail de votre expérience professionnelle. Si malgré ceci le poste convoité diffère de votre profil, mettez en valeur vos capacités d’intégration, d’insertion dans n’importe quelle structure professionnelle, tout en évitant d’indiquer les formations récentes non connexes.

5- Le détail de votre parcours professionnel :

Plusieurs renseignements sur votre CV se montrent importants, pour ce, et dans le but de donner une meilleure visibilité à l’ensemble de vos expériences professionnelles, on vous propose de suivre le bouquet de conseil ci après :

  • • Commencer à classer vos expériences professionnelles, du plus récentes au plus anciennes,
  • • Indiquez  le nom complet de l’employeur, le secteur d’activité ainsi que sa localisation détaillée, l’adresse du site Internet de l’entreprise reste facultatif,
  • • Pensez aussi à inclure le titre de votre poste, dans le cas où ce dernier n’est pas représentatif, il sera conseillé de mieux indiquer la nature du poste occupé,
  • • Précisez la durée de vos expériences professionnelles, si jamais vous y êtes toujours, mentionnez ‘’ A ce jour ‘’ devant votre emploi actuel,
  • • Par ordre d’importance, tenez à indiquer l’ensemble de vos responsabilité par ordre d’importance, ainsi que vos objectifs et mandats, sans oublier vos réalisations annuelles qui ne faisaient pas partie du mandat initial ;
  • • Détaillez l’ensemble des tâches professionnelles, en utilisant plusieurs verbes d’action à l’infinitif ; (Voir tableau ci-après) : Evitez les répétions, si l’ensemble des tâches accumulés de vos anciennes expériences se ressemblent, essayez de les regrouper sous une rubrique générale.

Le changement de poste : 

L’expérience générale prouve que l’ensemble des employeurs se montrent prudent vis-à-vis des candidats, qui justifient des mouvements professionnels excessifs, cela peut être un indicateur d’une certaine instabilité morale. De ce fait, il est conseillé de regrouper les expériences qui se ressemblent en une seule, tout en indiquant votre raison de départ, comme exemple : licenciement massif, fermeture de l’entreprise, projet d’immigration, ou autre. Essayez aussi d’esquiver les expériences courtes non significatives, ceci pourra dévaloriser votre profil.

Absences du travail : 

Les absences du travail peuvent être mentionnées quand il s’agit d’un retour aux études, ou bien d’un voyage hors pays, dans le but d’apprendre d’autres langues étrangères ; comme elles peuvent être négligées si elles sont liées à l’une des raisons suivantes :

  • • Congé de maternité,
  • • Accident de travail,
  • • Congé personnel ou de maladie,
  • • Recherche du travail, ou tout autres raison négatives.

Dans le cas des absences périodiques courtes, il est préférable de souligner particulièrement les années et non les mois, ainsi les absences ne seront pas repérées à première vue.

Modestes expériences professionnelles : 

Il vous sera difficile d’imposer vos prestations salariales, ou même de décrocher un entretien d’embauche, surtout quand vous ne faites pas preuve d’une expérience professionnelle importante. Si vous êtes dans la même situation, l’idéal sera de miser sur votre savoir faire transférable, dans le cas ou c’est relatif à un domaine d’activité bien précis. Vous pouvez aussi mentionner si vous avez occupé un rôle de trésorier du conseil d’établissement, participé à l’organisation des événements, ou bien corrigé des manuscrits. Si vous ne faites partie d’aucune catégorie, écrivez une lettre d’accompagnement faisant état de vos compétences acquises au cours de vos années d’études ou travail.

A lire  Les recruteurs scrutent votre e-reputation

Une riche expérience professionnelle : 

Pour les candidats qui font preuve d’une riche expérience professionnelle, le mieux sera d’éliminer les expériences moins significatives, pour éviter l’encombrement sur son CV, et de ne préciser au début, que les dates les plus pertinentes.

1// Pour le même employeur : Il est important de mettre en évidence votre formation, et connaissances, sans souligner la courbe de votre progression au sien des entreprises précédentes ; ceci pourra jouer contre vous, Car dans le cas où vous demeurez trop longtemps dans un poste, ceci supportera plusieurs traductions négatives comme : La crainte de changement, l’incapacité d’intégration dans de nouveaux environnements professionnels, le manque de motivation, ou bien le manque de flexibilité à grimper les échelons.

2// Pour mieux assouplir la présentation de votre parcours professionnel, essayez de résumer vos expériences, en mettant au 1er rang la plus pertinente, et de regrouper les autres postes similaires, en une seule description.

Types de CV.

Il est préférable de bien travailler deux versions de votre Curriculum Vitae, afin de vous faire éviter les modifications à chaque opération de présentation de candidature. Conservez donc, une version bien détaillée, sur laquelle vous expliquer correctement, tous les projets et missions qui vous ont été confiées, ainsi qu’une 2ème version de CV, qui dresse la liste de vos clients et l’envergure des projets exécutés et des services que vous avez fournis.

6- Vos connaissances informatiques :

Une rubrique qui intéresse 90 % des recruteurs, car elle indique tout simplement l’ensemble de vos connaissances,  relatives aux logiciels & nouvelles technologies informatiques.

La présentation de cette section chez certaines personnes se fait sous forme d’une liste détaillée, incluant le nombre d’années ou de pratiques de chaque technologie. Une méthode très appréciée, sauf qu’elle peu aussi tirer des inconvénients, si vous ne posséder pas le nombres d’années recherchés pour une expérience précise !

7- Les associations et les fédérations professionnelles :

Si vous avez des participations au niveau des associations ou fédérations professionnelles, n’hésitez pas à le mentionner sur votre CV, les gens montrent une sensibilité particulière face à ce genre de pratique.

8- Le bénévolat :

Il sera très favorable de mentionner sur votre CV, le travail bénévole que vous avez fait. Contrairement au fait de représenter un parti politique, ou défendre une pratique religieuse.

9- Les réalisations & centres d’intérêts personnels :

La rubrique : Réalisations & Centres d’intérêts, révèle les grandes parties qui forment votre personnalité, soigner et bien rédiger ses propos, vous aidera à mieux vous placer par rapport aux besoins des recruteurs.

Le conseil sur cette partie sera, de donner libre cours à ces passions, on vous cite comme exemple, que si vous êtes passionné du parachutisme, cela pourra montrer que vous être une personne courageuse, qui aime les défis ; Une facette très sollicitée par une grande tranche des employeurs. N’hésitez pas aussi à souligner si vous avez des intérêts, ou suivis des cours spéciaux tels que : les cours de cuisine, théâtre ou autre. En conclusion, la polyvalence est un élément clé à travailler avec élégance sur son parcours professionnel !

 10- Les pièces justificatives & références :

Il est important de mentionner en bas de votre Cv, que l’ensemble des pièces justificatives et références, seront fournies sur demande.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer