Quitter un emploi

L’art de démissionner

Peaufiner votre scénario de démission.  

Se lancer dans une nouvelle expérience professionnelle vous tente ? Vous passez déjà plusieurs entrevus dans la semaine ? Vous avez eu une opportunité d’emploi très avantageuse… Mais vous hésitez toujours ?!

Si après une mûre réflexion, vous avez eu le courage de franchir le pas, et accepter la nouvelle proposition… Penser à un bon scénario de démission, vous sera favorablement conseillé.

Accepter une nouvelle offre d’emploi :

Les nouvelles propositions d’emploi, sont souvent annoncées verbalement, puis, et lors d’un éventuel accord, l’entente écrit la suite des démarches. Plusieurs éléments sont éventuellement très important à mettre au clair, on vous cite la date de validité de l’offre proposée. Une fois votre décision est prise, annoncez là à votre nouvel employeur, afin de se mettre en accord sur la date de signature et d‘officialisation de votre contrat de travail.  Si au même temps vous recevez une contre offre de votre employeur actuel, allez droit au but et discutez les détails. Vous ne voudriez certainement pas vous retrouver dans la situation où vous avez une offre déjà signée que vous pouvez annuler par la suite !

 

* Un exemple d’une note d’acceptation d’une offre d’emploi (Par Courriel)

Monsieur Cain,

C’est avec grand plaisir que j’accepte l’offre que vous n’avez faite le (Mentionner la Date).

Veuillez trouver ci-incluse une copie de l’entente signée. Je vous informe aussi que je suis disponible pour toute question avant ma date d’entrée en fonction.

Au plaisir de vous recevoir et de collaborer au succès de notre entreprise.

Aaron Durivage.

Refuser une offre d’emploi :

Vous avez reçu une offre qui ne correspond pas à vos objectifs ou peu intéressante, ou si vous êtes dans l’obligation de choisir une proposition aux dépens d’une autre, suivez le parcours des conseils suivant, qui vous guidera à demeurer courtois.

Il est jugé important comme 1er pas, de remercier l’intérêt et le temps consacré pour le traitement de votre candidature, souligner les éléments positifs et non seulement les désagréments de l’offre, qui sait ?§ ! Le poste pourra intéressé une personne de votre réseau, pour cette raison, soyez proactif et suggérer-lui un autre profil.

 

* Un exemple d’une note de refus d’une offre d’emploi (Par Courriel)

Monsieur Label,

J’apprécie énormément votre offre d’emploi. Cependant mon cheminent de carrière m’amène à accepter un autre poste. Comme j’ai beaucoup d’estime pour votre professionnalisme, la nature de vos projets et votre équipe dynamique, je peux vous assurer que je garderai l’œil ouvert afin de vous proposer un candidat intéressant qui pourrait combler le poste.

Je vus remercie de votre intérêt à mon égard, et vous souhaite beaucoup de succès dans vos activités.

 

José Lafleur.

Préparer sa démission :

Avant de déposer votre démission, faites votre bilan de causes, analyser le pour & contre, faites vous une conclusion convaincante afin d’éviter tout genre de regret par la suite. Dans cette séquence le conseil magique sera de prendre un maximum de temps pour réfléchir.  Pensez aussi à, est-ce que certains aspects de votre emploi peuvent être modifiés, de façon à éviter cette décision irréversible. Si votre choix final est fait est bien réfléchi, il vous sera d’autant plus facile à bien argumenter votre démission aux yeux de vos supérieurs ou collègues, qui auront certainement du mal à l’accepter.

A qui l’annoncer en premier ?

Les bonnes comme les mauvaises nouvelles, sont les principales informations qui circulent souvent rapidement dans un milieu professionnel. Afin d’éviter les pépins causés par les propos déformés, pensez à partager votre décision de démission avec votre employeur en premier par une rencontre directe. Si ce dernier est en déplacement, ou en voyage, contactez le par téléphone, et montez en toute courtoisie votre besoin de discuter un sujet important dans le délai le plus proche. Surtout ne lui annoncez pas votre décision par lettre personnelle laissée sur son bureau, ou par courrier électronique, non plus par un message vocale.

L’objectif est d’assumer jusqu’au bout votre responsabilité, ainsi que de faire preuve d’un grand professionnalisme vis-à-vis de vos supérieurs et collègues. Rappelez vous que votre directeur fera toujours partie de votre réseau professionnel, il sera éventuellement la première personne qu’on contactera à votre sujet pour obtenir des références, lorsque vous serez à la recherche d’un emploi.

Comment annoncer votre démission ?!

Pas besoin de chercher des phrases complexes pour annoncer votre décision, le plus agréable sera de franchir cette étape avec courage et persévérance. Essayez d’obtenir un rendez vous le plus tôt possible, sans donner plus d’explication, tel que : « Est-ce que vous avez 15 minutes à m’accorder dans la journée ? », « J’aimerai bien vous voir dans votre bureau en privé »… Etc.

Le discours model :   

« Je viens de recevoir une proposition d’emploi que je compte accepter, il s’agit d’un poste de responsabilité, que j’ai tant voulu occuper. Et comme suite d’une bonne réflexion de ma part, je pense quitter votre entreprise, et me lancer dans cette nouvelle aventure ».

Respectez par la suite le moment de silence marqué par votre supérieur ou interlocuteur, et sachez qu’il est totalement inutile de vous impliquer dans une série de justifications, de ressasser les points négatifs, ni inclure les insatisfactions d’autres personnes. Généralement l’employeur préfèrera sentir votre intérêt pour la nouvelle proposition, entendre que vous tirez tout de même du positif de votre expérience, plutôt que remarquer que vous n’aimez pas la culture ou le style de gestion de son entreprise.

En outre, même si votre décision est prise, il est important de débuter votre phrase par : « Une offre que je compte accepter » et non « que j’ai accepté », ceci pourra donner un espace à votre employeur d’exprimer son opinion vis-à-vis de votre démission. Il pourra également vous faire passer une entrevue de départ qui couvrira l’ensemble des raisons pour lesquelles vous quittez, tout en abordant les nouvelles motivations présentées dans votre éventuel job, afin de se comparer avec les autres employeurs. Si vous quittez votre employeur en faveur d’un concurrent direct, il est dans ce cas préférable d’éviter de mentionner le nom, et dire simplement que vous préférez ne pas en parler tant que tout n’est pas terminer. Cependant, si vous n’avez pas de problèmes à dévoiler l’identité de votre nouvel employeur, soyez donc ouvert à le lui dire.

Dans le cas où votre employeur rend votre démission difficile :

Manifester le désir de changer votre cadre professionnel au sein de l’entreprise en question, ou améliorer vos conditions salariales, figurent des réactions que les employeurs manifestent habituellement, après chaque présentation de démission de leurs employés. Si à vous aussi on vous fait les mêmes propositions, restez vigilant, et pesez le pour et le contre avant de se décider ; Souvent, les promesses de changement déclarées par votre employeur, ont pour but de calmer momentanément vos attentes face à votre emploi actuel.  En outre, certains patrons sont en fait d’habiles manipulateurs qui contribueront à vous rendre la vie difficile et feront tout pour miser  sur votre sentiment de culpabilité. Voici donc quelques exemples accompagnés de réflexions stratégiques appropriées :

1) Cadre de la culpabilité : 

Employeur : « Je suis vraiment très déçu de votre réaction, je croyais en votre professionnalisme, j’ai investi beaucoup de temps dans votre développement… On sera complètement dans le pétrin, on ne pourra y arriver sans toi ! »

Rappelez vous que vous n’êtes pas obligé à porter le poids des problèmes de l’entreprise sur vos épaules, et que l’employeur fait aussi des mises à pieds.

2) Carte de la manipulation : 

Employeur : « Il est bien dommage que vous avez décidé de quitter l’entreprise, je pensai justement à une éventuelle possibilité d’augmenter ton salaire »

Il est très important de souligner que dans la majorité des situation où la domination règne, les résultats sont souvent les mêmes, puisqu’on s’affronte à deux scénarios concrets : C’est que l’ensemble de employés qui acceptent une contre proposition quittent l’entreprise au cours de l’année. Le deuxième est que la demande de démission laissera une trace de désagrément chez votre employeur, et la confiance qu’il vous accordait auparavant sera graduellement atténuée.

Les moments de doutes :

Si vous êtes victimes de plusieurs remises en question, sachez donc, que vous passez par un grand moment de confusion. Marquez une bonne pause pour réflexion, pesez le pour et le contre, assurez vous aussi d’avoir tout écrit noir sur blanc, et faites votre bilan final en plein conviction.

Passez à l’action !

Une fois votre décision est prise, il est primordial de la mettre sur papier.

Exemple de la lettre de démission :

Madame scayler,

Je vous confirme par la présente, notre entretien d’aujourd’hui, le (Date) au cours duquel je vous ai informée de ma décision de quitter l’entreprise. Tel que prévu dans mon contrat de travail, la période de préavis est de deux semaines, du (Date) au (Date).

J’ai majestueusement apprécié les responsabilités enrichissantes qui m’ont été confiées, mes collègues et superviseurs, ainsi que l’environnement général du travail. C’est avec nostalgie que je quitte l’entreprise, afin d’occuper d’autres fonctions qui représentent pour moi des défis exclusifs.

Je vous souhaite le meilleur succès, et je vous prie d’agréer, Madame scayler, l’expression de mes sentiments distingués.

 

Aaron van.

 

Lors de votre départ assurez vous que votre occupation est propre, et que vous avez bien pris tous vos objets personnels, avant de rendre les clés.

Nuancer votre départ avec positivité :

Veillez à perfectionner son départ, soigner son image au sein de l’entreprise même après la démission, figure des missions simples à réussir, si vous suivez les 2 conseils ci-après :

1) Adoucir la phase de transition avec une organisation adéquate de dossiers en cours. Faites aussi passer les informations nécessaires à vos collègues, afin d’éviter tout genre de blocage lors de l’exécution des tâches.

Demeurez patient jusqu’à votre départ, même si vous n’êtes pas en mesure de supporter votre travail.

2) Gardez contacte avec votre employeur & anciens collègues, par un échange de courriel régulier, afin de s’assurer si tout va bien, ou si ils ont besoin d’aide. Vous pouvez aussi laisser des petits souvenirs comme par exemple des objets qui étaient sur votre bureau, ça éveillera une pensée nostalgique à votre égard.

N’oubliez pas de demander une lettre de recommandation à votre employeur.

Admin

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer